La liberté pour Ould Sidi Mouloud détenu par les criminels du Polisario

      » Publié le 23/09/2010 à 19:59 GMT par Mourad ABOUSSI     (0/10 - 0 Votes)    Commentaires (0)     Lectures (1495)

 

 

Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud a été enlevé mardi par les milices du Polisario après avoir soutenu publiquement le plan marocain d’autonomie au Sahara. Plusieurs communiqués d’organisations internationales ont vivement condamné cette détention arbitraire.

Le Maroc a dénoncé avec vigueur cette arrestation: "Le Royaume du Maroc exprime sa vive inquiétude et sa profonde consternation pour l’atteinte portée à l’intégrité physique de M. Ould Sidi Mouloud et condamne les mesures coercitives et punitives prises à l’encontre de sa famille et de lui-même", a indiqué M. Fassi Fihri, qui participe à New York aux travaux du Sommet sur les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD). Cet acte "grave de l’Algérie et du polisario confirme la nature singulière qui prévaut dans les camps de Tindouf, en territoire algérien, où la liberté de circulation est entravée, le droit d’expression confisqué et la liberté d’opinion censurée", a-t-il ajouté. Khalid Naciri, porte-parole du gouvernement marocain, a précisé que "Le monde entier doit se rendre compte que de l’autre côté de la frontière on ne défend ni des principes, ni des valeurs ni des positions fondamentales, on défend des intérêts géostratégiques qui s’appellent d’abord et avant tout la nuisance à l’égard du Royaume du Maroc".

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR), a déclaré "suivre avec préoccupation" l’arrestation dans les camps de Tindouf, de Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud, responsable du polisario.

Human Rights Watch, en appelant à sa « libération immédiate », a rappellé que lors d’une récente visite au Maroc, Ould Sidi Mouloud, inspecteur général de la police du "polisario", avait "publiquement apporté son soutien à la proposition marocaine visant à résoudre le conflit du Sahara (...) sur la base d’une autonomie sous souveraineté marocaine". Effectivement, "Lors d’une conférence de presse, donnée le 9 août dernier à Smara, Ould Sidi Mouloud s’était publiquement prononcé pour la proposition marocaine, en affirmant qu’il se rendrait dans les camps de Tindouf pour la défendre, ce qui est son plein droit", a déclaré Sara Leah Whitson, Directrice du Département du Moyen-Orient et de l’Afrique du nord au sein de HRW.

L’Organisation internationale de défense des droits humains, Amnesty International, a exprimé jeudi ses inquiétudes au sujet du sort de Ould Sidi Mouloud, appelant la junte séparatiste du "polisario" à "clarifier son statut juridique" et le lieu de sa détention. Amnesty International estime que "le soutien pacifique au plan d’autonomie ne doit pas être perçu comme un acte qui justifie les restrictions imposées à la liberté d’expression", appelant à la remise en liberté de Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud, qui doit avoir accès, avec effet immédiat, à un avocat, sa famille et tous les soins médicaux dont il aurait besoin. Et Amnesty de souligner que le gouvernement algérien, en tant que pays abritant les camps de Tindouf, "assume la responsabilité de garantir le respect du droit à la liberté d’expression sur son territoire".

L’ONG « Mouvement démocrate des Marocains résidant à l’étranger » basée à Amsterdam a exhorté le secrétaire général des Nations Unies M. Ban Ki-Moon "agir d’urgence et à faire pression sur le gouvernement algérien en vue d’obtenir la libération immédiate de M. Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud".

Un Réseau International de Solidarité avec « Mostapha Salma ould sidi Mouloud », est en train de se constituer via la signature d’une pétition de la part d’individus et d’instances, défendant le droit à la liberté d’opinion et d’expression de Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud.

Le Comité d’action pour la libération de Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud avait annoncé que les autorités algériennes et les milices du polisario ont procédé, mercredi, à l’éloignement du militant Mustapha Selma Ould Sidi Mouloud vers une zone isolée loin des camps de Tindouf où résident sa famille et ses proches: ce ne fut qu’un stratagème pour calmer l’opinion publique internationale. Cette attitude hostile du Polisario génère des craintes quant à la sécurité de Mustapha Salma, d’autant plus que l’on ignore dans quel état de santé physique et psychique il se trouve.

 

 
   

 

    

 
   

  Commentaires :

Nouveau Commentaire   

 
   

  Aucun commentaire

^ Haut de la page ^

 
 
   

                Partenaires et Favoris :

 

Les chroniques de Oussama Benjelloun  Dictionnaire médical  Dictionnaire médical  Medical Dictionary

 
   

Visiteurs :

© 2006-2008. JIMaroc Tous Droits Réservés.

Powered by AYYOUB ONLINE